L’auteur Anonyme

L'auteur anonyme

Quentin Tarantino est né le 27 mars 1963 dans le Tenneesee. Mais nul ne sait où et quand le créateur du Bourbon Kid aurait vu le jour.

Fanatique du cinéma de genre, de western et des séries B, on imagine que l’auteur Anonyme a passé son enfance à inventer des histoires sanglantes, terrifiantes et inquiétantes, surtout pour son entourage.

Pourtant, si le jeune homme (ou la jeune femme, tout le monde a le droit d’apprécier un meurtre bien sanglant) aime écrire dès son plus jeune âge, il grandit et trouve que les livres pour adultes, bien éloignés de l’univers du Magicien d’Oz, sont ennuyeux à mourir.

Après ce qui a peut-être été une longue période d’étude – ou au contraire, un arrêt soudain de l’école – le romancier écrit son livre, celui avec lequel on ne peut s’ennuyer, celui qu’il souhaitait lire : Le Livre sans nom.

Après de nombreux envois à des éditeurs retors, pédants et désagréables, l’écrivain décide de proposer quelques chapitres à l’achat en ligne. Dès le deuxième mois, et grâce au bouche à oreille, c’est le succès assuré.

C’est ainsi qu’a commencé la fantastique histoire d’un auteur anonyme, créateur d’une galerie de personnages hauts en couleurs et d’aventures improbables sur fond de western sanguinolent.

On lui doit (entre autres?) Le Livre sans nom, L’Oeil de la Lune, Le Cimetière du Diable, Le Livre de la Mort, Psycho Killer, Le Pape, Le Kid et l’Iroquois ainsi que Bourbon Kid.

À mi-chemin entre roman policier et roman fantastique, l’écriture d’Anonyme est un hommage aux univers ironiques et gores de Quentin Tarentino et Robert Rodriguez. Le romancier cultive son style décalé en refusant le merchandising traditionnel, laissant libre cours à des déferlements d’horreur potache et de comédie de grand spectacle.

Une option a été posée pour Le Livre sans Nom par Don Murphy, le producteur de Transformers et Tueurs-nés, puis reprise par la société Belga Films.

Interviews presse de l’auteur :

L’Express
« Tous les éditeurs avaient rejeté mon manuscrit »

Slate
Dans l’ombre trash de l’auteur anonyme de Bourbon Kid